Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Commandez les en ligne dès maintenant... chez vous dans 48h

Ce Manuel de survie propose, avec plein d’humour et de lucidité, des pistes pour comprendre l'envie de changer de Loge ou la désillusion.

Commandez-le en ligne dès maintenant



 Visiter le site 
Comment et pourquoi devenir Franc-maçon. Ce livre répond à toutes les questions sous forme de dialogue avec un ami.

Commandez-le en ligne dès maintenant



 Visiter le site 
Quand les Loges sont incapables d'instruire leurs Apprentis, faute de Maîtres compétents. Ce Manuel vous aide sur le chemin du travail.

Commandez-le en ligne dès maintenant



 Visiter le site 

Franc-maçonnerie à Agen

"Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes à Agen"


Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


Franc-maçonnerie à Agen

Franc-Maçonnerie et Fraternité : La Fraternité des Maçons Libres et Acceptés a des membres de tous les groupes ethniques et de tous les continents du monde. La fraternité est un enseignement primaire de la maçonnerie - que chaque personne doit être jugée en tant qu'individu, selon ses propres mérites, et que des facteurs comme la race, l'origine nationale, la croyance religieuse, le statut social ou la richesse sont accessoires au caractère de la personne.

La franc-maçonnerie a été introduite en Amérique du Nord dans les années 1700, une époque où les attitudes raciales étaient très différentes d'aujourd'hui. Comme cela s'est produit avec de nombreuses églises et organisations sociales, ces attitudes ont conduit la franc-maçonnerie pour les hommes afro-américains à se développer indépendamment. En 1776, un groupe de maçons afro-américains à Boston a commencé à se réunir en tant que Lodge; ils ont été formellement affrétés par l'Angleterre en 1784 en tant que African Lodge # 459. African Lodge et ses descendants ont développé un système de Grande Loge séparé, connu sous le nom de Prince Hall Masonry (d'après le premier Maître de la Loge Africaine). Les Grandes Loges du Prince Hall attribuent aux mêmes croyances et rituels de la franc-maçonnerie que toutes les loges maçonniques régulières à travers le monde.

Comme une pétition pour l'adhésion à Masonry ne demande pas la course d'un pétitionnaire, les statistiques sur les ventilations ethniques ne sont pas conservées par une grande loge. La collecte de telles informations est considérée comme inappropriée pour collecter des informations sur la situation financière d'un frère. Un pavillon n'est pas autorisé à accepter ou exclure un candidat en raison de sa race ou de son origine nationale. Pour faire une demande d'adhésion, le pétitionnaire doit être «un homme d'âge légal, de bonne réputation et posséder une croyance en Dieu». Bien que l'élection à l'adhésion à la fraternité relève de la décision du lodge local, les critères d'adhésion sont standards, et tous les maçons sont tenus de les observer. Jusqu'en 1717, chaque loge des Maçons était autonome. Le 24 juin 1717, quatre des lodges de Londres se réunirent pour former la première Grande Loge d'Angleterre. Il est devenu le premier organe administratif ou politique de la franc-maçonnerie.

Les loges maçonniques conservent encore l'autonomie sur leurs finances, leurs activités, l'élection des officiers, la collecte de fonds et la participation aux cérémonies. Mais sur le plan administratif, chaque État ou province a une grande loge qui coordonne les activités, sert de source centrale d'archivage et remplit d'autres fonctions administratives et politiques pour la fraternité. Le président de l'État s'appelle le Grand Maître de la Grande Loge. Il a de larges pouvoirs pour superviser les progrès de la fraternité et bien qu'il n'y ait pas de porte-parole national pour la fraternité, dans son propre état (juridiction), il est le principal porte-parole.

Agen est une commune du Sud-Ouest de la France, préfecture du département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine. Ses habitants sont appelés Agenais. Le pays qui l'entoure, sur les deux rives de la Garonne, est l'Agenais. Avec ses 34 344 habitants en 2013, elle est la 224e commune de France par sa population. La ville est le siège de l'agglomération d'Agen structure intercommunale regroupant 96 608 habitants (2013). Son unité urbaine rassemble, selon la définition de l'Insee, 81 110 habitants (2013) et se classe au 71e rang en France métropolitaine. Son aire urbaine compte 112 801 habitants (2013).

Cité bimillénaire établie au pied du coteau de l'Ermitage qui fut le siège de l'oppidum gaulois des Nitiobroges, son histoire est intimement liée à celle de « Garonne », comme les Agenais nomment leur fleuve en le personnifiant. S'il fut nourricier et permit le développement du commerce, ses nombreuses crues redoutables ont donné à la ville la réputation d'être la plus inondée de France. Aujourd'hui protégées par des digues, la ville et son agglomération se sont largement étendues dans la vallée.

Agen a conservé de son passé médiéval un important patrimoine architectural civil et religieux, enrichi, à la fin du xixe siècle, par la construction d'immeubles de type haussmannien et de maisons Art nouveau et Art déco lors du percement de larges boulevards. Le nom d'Agen est couramment associé au pruneau, dont la zone de production est essentiellement située en Lot-et-Garonne et qui était autrefois expédié depuis le port de la ville sur la Garonne, ainsi qu'au rugby à XV par son club emblématique, le SU Agen, qui détient notamment 8 titres de champion de France.

L'activité d'Agen est aujourd'hui essentiellement tertiaire, administrative et commerçante. La ville entend cependant jouer son rôle de « capitale » de la moyenne Garonne, idéalement située à mi-chemin entre les métropoles de Bordeaux et Toulouse, en développant et favorisant le commerce (Parc commercial O'green, rénovation du cœur de ville), le tourisme familial (Walibi Sud-Ouest, navigation sur le canal latéral à la Garonne), ou d'affaires (construction d'un Centre des congrès) et les zones d'activité industrielle et commerciale (Agropole, Technopôle Agen Garonne).

Le site d'Agen fut vraisemblablement peuplé au moins dès le Néolithique mais il est difficile d'en dater l'origine exacte. Les vestiges que nous avons actuellement à notre disposition témoignent d'un peuplement d'origine ibère aux viiie et viie siècles av. J.-C. Cependant, le site occupé à cette époque était différent de celui que nous connaissons aujourd'hui : c'est le plateau de l'Ermitage. C'est d'ailleurs cette situation (sur un éperon rocheux) qui donnerait la clé de la toponymie de la cité.

 Le site, bien que se trouvant à la confluence de la vallée de la Masse et de la Garonne, n'est pas un des endroits les plus stratégiques de la vallée. Il est donc difficile d'expliquer par la seule géographie la raison pour laquelle les Nitiobroges (peuple Celte arrivé vers 400 avant Jésus-Christ) ont choisi cet endroit pour en faire la capitale de leur royaume. Ils avaient édifié sur ce site une place forte d'environ 50 hectares, située à 100 mètres au-dessus du lit de la Garonne. On a trouvé des traces de cette occupation du sol au xixe siècle et plus récemment, grâce au travail de l'équipe des archéologues de l'Agenais

Le déplacement de la ville vers les terrasses de la Garonne est sans doute antérieur à l'occupation romaine. Il faut mettre en relation ce transfert avec la richesse des échanges commerciaux qui avaient lieu le long du fleuve ainsi que vers les Pyrénées et le Massif central. La découverte de la très riche tombe à char de Boé atteste de l’opulence des élites locales à la fin du ier siècle av. J.-C.

Code postal        47000

Code commune  47001

Démographie

Gentilé      Agenais

Population

municipale 34 126 hab. (2014 en augmentation de 0,61 % par rapport à 2009)

Densité      2 970 hab./km2

Population

aire urbaine       112 801 hab. (2013)

 

 Site Web : http://www.agen.fr/


Découvrez nos partenaires ci-dessous