Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Commandez les en ligne dès maintenant... chez vous dans 48h

Ce Manuel de survie propose, avec plein d’humour et de lucidité, des pistes pour comprendre l'envie de changer de Loge ou la désillusion.

Commandez-le en ligne dès maintenant



 Visiter le site 
Comment et pourquoi devenir Franc-maçon. Ce livre répond à toutes les questions sous forme de dialogue avec un ami.

Commandez-le en ligne dès maintenant



 Visiter le site 
Quand les Loges sont incapables d'instruire leurs Apprentis, faute de Maîtres compétents. Ce Manuel vous aide sur le chemin du travail.

Commandez-le en ligne dès maintenant



 Visiter le site 

Franc-maçonnerie à Nancy

"Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes à Nancy"

Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


Franc-maçonnerie à Nancy

 Histoire de la Franc-maçonnerie : En 1984, RW Bro. Jeremy Pemberton, président du Conseil d'administration de la Grande Loge unifiée d'Angleterre, a prononcé un discours à la Conférence du centenaire de la Grande Loge d'Australie-Méridionale. Il a couvert si complètement l'histoire de la franc-maçonnerie qu'il est reproduit ici dans son intégralité:

 Il y a une expression maçonnique très utilisée, "le temps immémorial", qui est devenue presque insignifiante, mais qui a une certaine commodité, nous permettant de passer rapidement de nombreuses failles dans notre histoire. En tant qu'avocat, je ne peux m'empêcher de rappeler qu'en temps de loi anglaise, le temps avant 1189 - le début du règne du roi Richard Ier. En maçonnerie, il était de coutume de dire que le métier existait depuis des temps immémoriaux, ce qui signifie que nous ne savons pas. quand il a pris naissance, et l'utilisation de cette expression «temps immémorial», a permis à beaucoup d'écrivains maçonniques de donner libre cours à leur imagination en écrivant sur nos origines. Le Dr. James Anderson, en compilant les premières Constitutions officielles de 1723, a préfacé les Règlements avec une prétendue histoire de la Maçonnerie remontant à Adam dans le Jardin d'Eden, et allant de là à inclure de nombreuses personnalités bibliques, historiques et légendaires. en tant que protecteur, promoteurs ou Grands Maîtres de l'Art.

 Beaucoup d'auteurs ultérieurs suivirent l'exemple d'Anderson et, sans fournir de preuves factuelles, tentèrent de prouver que la franc-maçonnerie descendait des Mystères antiques des temps classiques, les constructeurs pyramidaux égyptiens, le roi Salomon lui-même, la Collegia romaine, les Comacine Masters, les Steinmetzen allemands, les Français. Compagnionage, les Templiers Médiévaux ou les Rose-Croix. La théorie la plus durable et la plus probable est que nous sommes descendus directement ou indirectement des maçons de pierre médiévaux qui ont construit les grandes cathédrales et châteaux. Bien qu'il existe de nombreuses preuves qui démontrent apparemment un lien entre la maçonnerie opérative et la maçonnerie spéculative, tout comme la théorie de l'évolution de Darwin, il manque des liens qui doivent être trouvés avant que la théorie ne devienne une descendance linéaire prouvée.

 Ceux qui préconisent la théorie d'un lien direct entre la maçonnerie opérative et spéculative fondent leurs revendications sur une combinaison de preuves provenant d'Angleterre et d'Écosse. En Angleterre, la loge du maçon opératif était simplement une cabane en bois dans laquelle il prenait son rafraîchissement et gardait ses outils. En Ecosse, le Mason's Lodge était une unité géographiquement définie contrôlant les salaires et les conditions de travail des tailleurs de pierre. Ces loges écossaises ont eu une brève cérémonie d'initiation pour les apprentis, et ont eu un mot secret, qui a permis à leurs membres de gagner du travail et de subsistance quand ils ont voyagé d'un site à l'autre. Au 17ème siècle ces loges écossaises ont commencé à admettre la gentry locale comme les membres "non-opératifs" ou "les francs-maçons", et l'affirmation est que ces non-ouvriers ont graduellement commencé à prendre l'ascendant sur les opérateurs dans la période de transition les loges et les ont transformées en loges de francs-maçons purement spéculatifs. Malheureusement pour les partisans de cette théorie, il n'y a aucune évidence ferme d'un développement semblable en Angleterre; En effet, en Angleterre, il n'y a aucune preuve de l'existence de loges opératoires ou d'un mot Mason. Au 17ème siècle, la première preuve que nous avons d'une initiation purement spéculative en Angleterre est celle d'Elias Ashmole dans une loge occasionnelle tenue à Warrington en 1646, aucune des personnes présentes n'ayant quelque chose à voir avec le vaisseau opératif. De cet événement jusqu'à la formation de la première Grande Loge en 1717, toutes les preuves en Angleterre se produisent dans un contexte purement spéculatif.

 Ceux qui, d'un autre côté, soutiennent un lien indirect avec la maçonnerie opérative, prétendent qu'elle découle des divisions religieuses et politiques des XVIe et XVIIe siècles. Ils supposent que les fondateurs de la maçonnerie spéculative étaient des hommes de bonne volonté, mais d'opinions différentes, qui voulaient s'unir pour promouvoir un mode de vie basé sur les principes de l'amour, du soulagement et de la vérité fraternels, sans l'intrusion dogme politique. Dans la tradition de leur temps ils ont promu leur philosophie par l'allégorie et le symbolisme, et comme leur idée centrale était la construction d'un monde meilleur, dans lequel l'humanité pourrait être mieux préparée pour la vie éternelle, ils ont pris comme allégorie la construction du roi Salomon. Temple, le seul bâtiment décrit en détail dans la Bible; et a adopté les formes et les outils de travail des maçons de pierre sur lesquels construire leur symbolisme de plus en plus élaboré. Si donc nos origines restent enveloppées de mystère, quels sont les faits?

 Le 24 juin 1717, quatre loges londoniennes, qui existaient peut-être depuis trente ans, se sont réunies pour former une Grande Loge, la première au monde. Lors de leur réunion, ils ont élu Anthony Sayer, l'un des principaux maîtres présents, pour être le premier grand maître et résolu de se réunir tous les ans. Au départ, c'était tout ce qui était fait.

 Nancy est une commune française située en Lorraine au bord de la Meurthe à quelques kilomètres en amont de son point de confluence avec la Moselle, à 281 kilomètres à l'est de Paris et 116 kilomètres à l'ouest de Strasbourg. C'est la préfecture du département de Meurthe-et-Moselle, en région Grand Est. Ses habitants sont appelés les Nancéiens. Capitale du duché de Lorraine jusqu'au rattachement de celui-ci au Royaume de France en 1766, évêché depuis 1777, Nancy est le chef-lieu du département de la Meurthe de 1790 à 1871 puis de Meurthe-et-Moselle à partir de 1871. Elle est aussi célèbre pour sa place Stanislas, du nom du dernier duc de Lorraine, qui fait partie d'un ensemble du xviiie siècle classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Elle compte également de nombreux édifices classés aux monuments historiques et elle est l'un des foyers européens de l'Art nouveau grâce à l'École de Nancy. La population intra-muros s'élève au 1er janvier 2013 à 104 072 habitants1, ce qui fait de Nancy la deuxième commune la plus peuplée de Lorraine après Metz. Avec 434 479 habitants en 20122, l'aire urbaine de Nancy est la plus peuplée de Lorraine, la deuxième du Grand Est après celle de Strasbourg et la vingtième de France. Nancy est aussi l'une des principales villes universitaires et l'agglomération abrite l'un des principaux pôles de santé en France.

 Nancy se situe dans le Grand Est, au sud du département de Meurthe-et-Moselle et au centre de la région Lorraine. La cité se trouve au croisement de deux grands axes européens de circulation : l’axe nord-sud Bruxelles-Luxembourg-Metz-Nancy-Lyon-Marseille, qui relie directement la mer du Nord à la mer Méditerranée en traversant la Lorraine par le Sillon mosellan ; l’axe est-ouest entre Paris et Strasbourg.

 Par distance orthodromique :

à l'échelle nationale, Nancy est distante de 281 kilomètres de Paris, de 116 kilomètres de Strasbourg et de 341 kilomètres de Lyon3 ;

à l'échelle régionale (euro-région Saar-Lor-Lux), Nancy est située à 48 kilomètres au sud de Metz, préfecture de la Moselle, 60 kilomètres au nord d'Épinal, préfecture des Vosges, 74 kilomètres à l'est de Bar-le-Duc, préfecture de la Meuse, 102 kilomètres au sud de Luxembourg, capitale du grand-duché, 121 kilomètres au sud-ouest de Sarrebruck, capitale de la Sarre3 ;

à l'échelle départementale, Nancy se trouve à 21 kilomètres à l'est de Toul, 26 kilomètres au nord-ouest de Lunéville et à 64 kilomètres au sud de Briey

 La première attestation Nanciaco est clairement formée avec le suffixe locatif d'origine gauloise -(i)aco (latinisé en -(i)acum). Ce suffixe était très généralement associé à un nom de personne pour former des noms de lieu du type "le domaine de...". Il a été très utilisé à la fin de la période gallo-romaine et pendant la période mérovingienne et a produit des milliers de noms de localité en France. D'après Monika Buchmüller-Pfaff36, ce type de toponyme pourrait être lié au régime domanial romain et pourrait s'interpréter comme issu du jargon fiscal de l'Antiquité tardive, où pour asseoir l'impôt foncier, on aurait désigné les propriétés d'après le nom des propriétaires37.

 Xavier Delamarre propose ici le nom de personne gaulois attesté Nantios38. Nancy serait alors un ancien Nantiaco, le domaine de Nantios. Il existe d'autres noms de localités d'étymologie similaire comme Nantiat (Haute-Vienne), Nanthiat (Dordogne), Nancy-sur-Cluses (Haute-Savoie), Nançay (homonyme de Nancy, Nanciacum 1239) (Cher), Nance (Jura) ou Nances (Savoie). Cependant, le nom propre Nantios est lui-même probablement formé sur le gaulois nanto qui désignait une vallée (encaissée), un torrent ou une rivière, pouvant être associé à une zone marécageuse. Nantios pourrait donc être traduit par Duval. Or, le terme nanto correspond parfaitement à la situation de Nancy, dans la vallée de la Meurthe, au bord d'une zone marécageuse dominée de 100 à 150 mètres par la Côte de Moselle.

 La celticité et le sens de nanto sont assurés : on retrouve le même terme nanto sous la forme nant en gallois et en breton avec le sens de vallée, et dans le nom d'un peuple gaulois des Alpes, les Nantuates, "Ceux-du-Val". Par ailleurs, nanto (ou nantu) est à l'origine de plusieurs noms de localités en France, souvent situées dans des vallées encaissées ou bien marquées, comme Nantua (Ain), les nombreux Nanteuil, Nans-sous-Sainte-Anne (Doubs), Les Nans (Jura), Nans (Var) ou encore Nant (Aveyron). Ceci amène à pousser plus loin l'interprétation en formulant une autre hypothèse : ou bien le propriétaire portait si bien son nom que celui-ci provenait lui-même du lieu, ou bien Nanciaco a été formé directement sur nanto : Nanciaco est-il le domaine de Duval, ou bien le domaine du val, c'est-à-dire (le lieu de) la vallée ? Cette dernière alternative implique que le suffixe -(i)aco ait pu aussi être utilisé sur des noms communs (ici nanto "la vallée" + -iaco > *Nantiaco, "le lieu de la vallée"), ce qui n'est pas exclu par les spécialistes, bien que sans doute moins fréquent (voir le cas de Nantua, ancien Nantoaci, qui semble bien formé directement sur nanto). Le fait que la zone marécageuse toute proche ne soit pas propice à l'installation d'un domaine agricole et qu'aucun reste de cette nature n'ait jamais été retrouvé à l'endroit même, à la différence des alentours où les villages et fermes étaient nombreux (Essey-lès-Nancy, Saint-Max, Maxéville, Malzéville, Boudonville, Tomblaine), renforce ici cette hypothèse qui ne serait pas la plus probable dans le cas général.

 

Région       Grand Est

Département      Meurthe-et-Moselle (préfecture)

Arrondissement  Nancy (chef-lieu)

Canton      Chef-lieu de trois cantons : Nancy-1, Nancy-2, Nancy-3

Intercommunalité       Métropole du Grand Nancy

Maire

Mandat      Laurent Hénart

2014-2020

Code postal        54000

Code commune  54395

Démographie

Gentilé      Nancéen ou NancéienNote 1

Population

municipale 105 162 hab. (2015 en diminution de 0,25 % par rapport à 2010)

Densité      7 006 hab./km2

Population

aire urbaine       434 479 hab. (2012)

Géographie

Coordonnées      48° 41′ 37″ nord, 6° 11′ 05″ est

Altitude      Min. 188 m

Max. 353 m

Superficie  15,01 km2

 

Site Web :https://www.nancy.fr


Découvrez nos partenaires ci-dessous