Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


Franc-maçonnerie à Gap

"Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes à Gap"

Commandez-le dès maintenant

...et recevez-le chez vous dans 48h 

Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


La plus ancienne loge maçonnique connue dont on puisse clairement établir qu'elle était structurellement distincte de la corporation locale de maçons opératifs (à laquelle elle restait cependant adossée) fut celle de Mary's Chapel, fondée en 1599 sous l'autorité de William de Saint Clair, à Édimbourg en Écosse. Comme elle, la plupart des toutes premières loges maçonniques distinctes des corporations sont écossaises et créées sous le régime des statuts Schaw. Elles sont jalouses de leur indépendance et pratiquent : 

    soit l'ancienne cérémonie d'admission datant des corporations et connue sous le nom de « Rite des Anciens Devoirs » ;

    soit, à partir des années 1630 et en milieu presbytérien, un rituel d'initiation fort simple, parfois désigné sous le nom de « Rite du Mot de maçon ». Ce rituel comporte la transmission d'un « secret », à l'origine composé uniquement d'une poignée de main et de deux mots de passe.

 Ces deux rites sont comparables à ceux qu'on peut trouver dans d'autres corporations ou confréries de métiers de l'époque, telle que, par exemple, celle des francs-jardiniers. Toutefois, la prééminence donnée dans la société de l'époque au métier de maçon, leur réputation et celle de leur rituel attirèrent dans leurs rangs, surtout à partir de 1670, d'assez nombreux gentilshommes et bourgeois. Assez souvent ceux-ci, après avoir reçu l'initiation maçonnique, continuaient à se passionner pour le sujet mais fréquentaient assez peu les réunions ordinaires de leurs loges.

 Avant la fin du XVIIe siècle, il y eut également une trentaine de loges en Angleterre. Sir Robert Moray fut initié à Newcastle le 20 mai 1641 et le célèbre savant Elias Ashmole dans la loge de Warrington, Lancashire, le 16 octobre 1646. D'après son journal, ce dernier continua à s'intéresser à la franc-maçonnerie mais ne retourna en loge que quelque vingt ans plus tard.

Gap (prononcé [gap]) est une commune française située dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, chef-lieu du département des Hautes-Alpes. La ville est historiquement rattachée au Dauphiné. Ses habitants sont appelés les Gapençais. Gap est désignée Ville alpine de l'année en 2002. Gap est devenue en 2013 la ville la plus sportive de France. Située sur la route Napoléon qui emprunte le col Bayard au nord de la ville, Gap se trouve entre Dauphiné et Provence, au nord de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Avec ses 40 255 habitants (2012), elle est la principale commune d'une aire urbaine de 62 469 habitants (2012)1, qui est la principale agglomération des Alpes du Sud. À 750 mètres d'altitude, Gap est au sud-ouest du parc national des Écrins, au sud-est du massif du Dévoluy, à l'ouest du lac de Serre-Ponçon et au nord de la Durance. Dix-sept communes sont limitrophes de Gap : La Fare-en-Champsaur, Poligny, Le Noyer, Dévoluy, Rabou, Laye, Saint-Laurent-du-Cros, Forest-Saint-Julien, La Rochette, La Roche-des-Arnauds, La Freissinouse, Gap,               Rambaud, Pelleautier, Neffes, Châteauvieux, Lettret, Jarjayes. La première attestation du nom de la ville se trouve dans les textes antiques sous la forme Vappincum avant le IVe siècle, réduite par la suite à Vappum, on trouve la forme Gap dès le XIIIe siècle25.

 

Le toponyme Vappincum s'analyse sur la base d'un radical Vapp- de sens inconnu et du suffixe -incu d'origine ligure que l'on retrouve de la Provence et du Massif central aux Alpes (cf. Arlanc, Nonenque, Moirans, Morencum au Xe siècle, Lemenc, quartier de Chambéry, anciennement Lemencum). La forme Gap remonte en réalité à la forme abrégée Vappum, bien attestée, par chute de la finale.

 

Le v- du radical a été traité comme un w- germanique, d'où *Wap, puis Gap (voir pour ce type d'évolution les mots guêpe, latin vespa, traité comme *wespa ; gui, latin viscum, traité comme *wiscum, etc., selon le cheminement phonétique). Cette évolution phonétique se serait faite plus spécifiquement sous l'influence de la langue gotique. Le nom en provençal gavot (vivaro-alpin) est également Gap.

 

Site Web :           http://www.ville-gap.fr

Gentilé                Gapençais

Population

municipale         40 255 hab. (2013)

Densité                365 hab./km2

Population

aire urbaine       62 469 hab. (20121)

Géographie

Coordonnées    44° 33' 34? Nord, 6° 04' 43? Est

Altitude               Min. 625 m – Max. 2 360 m

Superficie           110,43 km2