Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


Loges de Francs-maçons à Champigny-sur-Marne

Comment entrer dans une Loge de Francs-maçons à Champigny-sur-Marne


Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


Ce type de hiérarchie est initiatique. Elle inclut les grades d'avancement et les grades de perfectionnement1. La progression de l'initié s'accomplit en fonction des travaux maçonniques qu'il accomplit au sein de cette communauté et du jugement que ses pairs portent sur lui. Les fonctions: officiers de la loge maçonnique - photo en couleur d'un temple au Canada - Temple de la loge maçonnique « Les Cœurs Unis » - Montréal. Article détaillé : Officiers de loge maçonnique maçonnique. Une loge maçonnique est présidée par un vénérable maître qui dirige les travaux, secondé par un collège d'officiers. Certains offices ne devant être remplis que par un maître. Le nombre et la qualité de ceux-ci diffèrent selon les rites; cependant on trouve toujours le « premier surveillant », qui a la charge de l'instruction des compagnons, et le « second surveillant », qui a celle des apprentis. Désignation des responsables 

Dans certaines loges maçonniques, tout membre affilié depuis au moins six mois participe chaque année à l'élection des officiers et du vénérable maître, qui ne peut habituellement exercer son mandat au-delà de trois ans. Dans la majorité des loges maçonniques, les apprentis et les compagnons ne votent pas. Le droit de vote dépend également le plus souvent d'une assiduité suffisante pendant l'année. Tenue - Une tenue de loge maçonnique désigne une réunion rituelle qui en théorie, ne peut être ouverte qu'avec au moins sept membres. Certaines Obédiences exigent dans ce cas qu'ils possèdent tous le grade de maître. Les tenues dites d'« obligation » ont lieu au maximum deux fois par mois et en principe le soir, elles durent environ trois heures. Les loges maçonniques peuvent recevoir dans leur tenue des membres d'autres loges maçonniques (visiteurs et visiteuses) de leur Obédience mais également d'autres Obédiences, si celle-ci ont convenue de conventions de reconnaissance mutuelle. La loge maçonnique peut aussi tenir des tenues « blanche » qui sont le plus souvent des conférences et qui peuvent être « ouvertes », ou le conférencier est un franc-maçon et l'auditoire ouvert également au « non franc-maçon (profane) » mais aussi « fermée » ou le conférencier est dit : « profane » et l'auditoire exclusivement composé de francs-maçons5. Il existe aussi des tenues particulières comme les tenues funèbres en cas de décès d'un membre de la loge maçonnique et des tenues de banquet pour les fêtes solsticiales de la Saint Jean d'hiver et d'été. L'ensemble du déroulement de la tenue, comme des spéculations qui y sont menées, sont toujours codifiées selon le rituel propre à chaque rite. Vie maçonnique. 

La vie maçonnique se déroule de septembre à juin6, en règle générale, avec ci et là des exceptions outre le principe de fêtes d'été où les membres ont ainsi l'occasion de se retrouver. loges maçonniques non maçonniques. Toutes les associations qui prennent le nom de loges maçonniques ne sont pas nécessairement maçonniques. En effet, ce mode d'organisation a été souvent copié, jusque dans sa dénomination, par les sociétés amicales (telles que les Odd Fellows ou les francs-jardiniers) ainsi que par de très nombreuses autres associations du monde anglo-américain.

Champigny-sur-Marne est une commune d'Île-de-France, située dans le Val-de-Marne, au sein de la banlieue sud-est de Paris, sur la Marne. Ses habitants sont appelés les Campinois ou Campiniens. Depuis 1996, l'administration municipale a mis en place des conseils de quartier, en 2015 ils sont au nombre de 101 : 

  •     Tremblay / Polangis
  •    Le Plant
  •     Le Maroc (le mot " Maroc " viendrait des Maraîchers qui occupaient l'espace auparavant)
  •     Centre-Ville / Musselburgh
  •     Quatre-Cité / Simonettes
  •     Plateau / VDO
  •     Village Parisien
  •     Coeuilly
  •     Les Mordacs
  •     Bois-L'abbé / Salvador-Allende
  •  Champigny-sur-Marne était historiquement divisée en quatre cantons, mais n'était chef-lieu que de trois d'entre eux :

  •     le canton de Champigny-sur-Marne-Centre ;
  •     le canton de Champigny-sur-Marne-Est ;
  •     le canton de Champigny-sur-Marne-Ouest .

La quatrième partie de la commune appartenait au canton de Bry-sur-Marne. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais divisée entre les cantons de Champigny-sur-Marne-1 et de Champigny-sur-Marne-.

Églises :

  •      L'église paroissiale Saint-Saturnin.
  •    L'église Saint-Saturnin a été classée monument historique le 23 mai 1913. Des controverses attribuent à cette église une influence de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris mais il est probable qu'elle fut bâtie cinquante ans auparavant. De Pointis y gît sous une dalle. Elle est située au centre du vieux Champigny. Elle a été restaurée dans les années 1980. C'est un très intéressant édifice de style gothique du XIIIe siècle avec un clocher et une base de façade du XIIe siècle. À l'intérieur, il est possible d'admirer un très élégant triforium surmonté d'oculi. Au revers du banc d'œuvre, un beau panneau de bois sculpté polychrome du XIVe siècle représentant le Christ au Jardin des Oliviers et devant Ponce Pilate.
  •     La chapelle Notre-Dame-du-Sacré-Cœur, XVIIIe siècle, située au 2 rue de l'Abreuvoir, est l'ancienne chapelle du château de Cœuilly.
  •     L'église Notre-Dame-du-Sacré-Cœur, construite dans les années 1960, fut inaugurée par Monseigneur Feltin, archevêque de Paris.
  •     Château de Cœuilly : Le château de Cœuilly, propriété de la famille Bochart, par dot de Jeanne Simon à Jean II Bochart (1593), et ce jusqu'à Jean-Baptiste-Gaspard Bochart (né en 1730), premier président au Parlement de Paris, mathématicien, astronome, avocat, membre de l'Académie des sciences en 1781. Il fut dénoncé comme anti-révolutionnaire, arrêté le 18 décembre 1793 et guillotiné le 20 avril 1794. Pendant la guerre de 1870, la Kommandatur prussienne s'y installa. Le château actuel a été construit au début du XVIIe siècle, il est inscrit au titre des Monuments historiques depuis 1977.
  • Le pont de Champigny en 2010. Pont de Champigny. Le pont de Champigny fut reconstruit en 1842 avec 5 arches en charpente. Il est détruit en partie sur ordre de l'armée française lors du siège de Paris durant la guerre de 1870. Le pont était, en effet, un enjeu formidable pour les armées allemandes dans leur avancée vers Paris. Le pont saute le 12 septembre 1870. Avec la destruction des autres ponts situés sur la Marne (Bry, Joinville), la Marne est redevenue une barrière naturelle stoppant l'avance allemande.

Le pont est reconstruit avec tablier métallique en 1872. Le pont actuel date de 1934. inauguré par Pierre Laval. Le pont de Champigny-sur-Marne après sa destruction le 12 septembre 1870.

Fort de Champigny :Le fort de Champigny (sis rue A.Briand à Chennevières), construit après la guerre 1870-71, il était destiné à la défense de la capitale. Ce fort est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques (16/05/1979).(visite guidée).

Maisons remarquables : 

    Maison, rue du Four, lieu où s'installa la municipalité à son retour "d'exil" à Paris depuis 1871. Cette maison est, par sa façade marquée d'éclats d'obus, la seule trace restante de Champigny-la-Bataille

    La maison scandinave, construite à la fin du XIXe siècle. À l’arrière de la maison se trouve le pavillon scandinave conçu par Charles Garnier (architecte) pour l'exposition universelle de 1889, maison toute de bois sur socle de pierre. L'ensemble est inscrit au titre des Monuments historiques depuis 1995.

Patrimoine naturel 

    Le parc du Tremblay, parc départemental de loisirs créé en 1976 à la demande du député Roland Nungesser et géré par le département et la ville de Paris. Sur une étendue de 73 hectares, ce lieu propose aux petits et aux grands espaces verts, parcours sportifs, jeux, terrains de sports… Il est implanté sur l'ancien champ de courses du Tremblay, réalisé en 1906, fermé en 1967. Auparavant cet espace était un territoire agricole nommé la Ferme du Tremblay.

    Le parc départemental du Plateau, situé entre les rues de Bernaü et l'avenue Marx-Dormoy, s'étend sur 19 hectares. C'est un espace diversifié, avec esplanades, allées de détente, terrasse et belvédère sur la vallée de la Marne et Paris. Ces jardins thématiques, jardin des plantes, bambouseraie, érablière, verger, vignoble et prairies fleuries en font un lieu de découvertes horticoles. Le sport y trouve naturellement sa place avec des aires spécifiques et de pique-nique. Également lieu d'histoire et de culture. Le site a été marqué par de violents combats en 1870 et il abrita le plus grand bidonville de France dans les années 1960.

    Quatre îles qui sont classées réserves naturelles régionales (anciennement Réserves naturelles volontaires) depuis 1999.

  •         L'Île de l'Abreuvoir (0,20 ha) réserve naturelle départementale. Lors de visites (en groupe uniquement), on peut y découvrir l'étonnante biodiversité de ce milieu préservé.
  •         L'île Pissevinaigre (0,40 ha) grandement boisée et colonisée par une végétation typique des bancs de vase dont la cuscute d'Europe. Elle tient son nom du vin qui provenait des vignes des coteaux de Champigny
  •         Les Îles des Gords, deux îles de 0,43 ha, où l'on trouve une végétation de type forestier. La présence de vase favorise le développement de plantes rares comme la moutarde noire et le soucher brun. Sur ces réserves naturelles départementales, la faune y croît avec des espèces remarquables : la vespertilion de Daubenton (chauve-souris), le martin-pêcheur d'Europe, la grande æschne (libellule). Elles tiennent leurs noms d'un filet de pêche que l'on tendait autrefois entre l'île et la rive.

 

Site web              http://www.champigny94.fr

Gentilé                Campinois ou Campiniens

Population

municipale         75 961 hab. (2013)

Densité                6 722 hab./km2

Géographie

Coordonnées    48° 49' 02? Nord, 2° 30' 56? Est

Altitude               Min. 32 m – Max. 106 m

Superficie           11,3 km2