Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


Loges de Francs-maçons à Créteil

 Comment entrer dans une Loge de Francs-maçons à Créteil


Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


En amitié avec des Obédiences libérales à travers le monde, elle cherche à développer son particularisme en créant directement des loges maçonniques à l'étranger48, ou par le biais de relations internationales notamment au sein de la Confédération des Grandes loges maçonniques Unies d'Europe ou par ses liens avec certaines Obédiences Prince Hall aux États-Unis. Obédiences récentes ou récemment refondées - Article détaillé : Nouvelles Obédiences maçonniques françaises. Depuis une trentaine d'années, il apparaît et disparaît de nouvelles Obédiences françaises chaque année. Ce mouvement s'est notablement amplifié à la suite de la crise des rites maçonniques égyptiens en 1998. Certaines de ces Obédiences sont d'une origine et d'une tradition bien connue et documentée. D'autres sont d'une origine et d'une authenticité plus difficilement vérifiables et ne réunissent que quelques dizaines de membres. Des risques de dérives diverses, par exemple sectaires, peuvent exister dans certains cas.

loges maçonniques indépendantes ou « sauvages ». Toutes les époques, depuis les origines, ont également vu apparaître puis rapidement disparaître un certain nombre de loges maçonniques indépendantes, parfois qualifiées de « sauvages », c'est-à-dire travaillant seules, en dehors de toutes Obédiences, souvent à l'initiative d'un dirigeant charismatique ayant une conception très originale, voire parfois tout à fait personnelle, de la franc-maçonnerie. Pour ce qui concerne la France, ce fut le cas par exemple de loges maçonniques occultistes ou mystiques d'inspiration plus ou moins maçonniques créées par des personnalités comme Cagliostro et Papus, mais aussi de quelques loges maçonniques tout à fait maçonniques ayant fonctionné clandestinement pendant l'occupation51. Ce mouvement de création de loges maçonniques indépendantes de toute fédération et de tout contrôle, s'est considérablement accéléré dans les années 1970 et les principales Obédiences mettent généralement en doute le caractère authentiquement maçonnique de ces groupuscules récents aux origines incertaines.

Une loge maçonnique maçonnique est une confrérie civile qui réunit un petit groupe de membres de la franc-maçonnerie au niveau local; Dans la terminologie maçonnique, on appelle loges maçonniques ou ateliers les groupes de base des franc-maçons. Les loges maçonniques se caractérisent par un « titre distinctif », souvent un numéro d'ordre et un « Orient », c'est-à-dire la ville ou le lieu où elle choisit de se rattacher. Seules les loges maçonniques disposent du pouvoir, essentiel en franc-maçonnerie, d'initier de nouveaux membres. Elle se réunissent dans des temples maçonniques. Photo en couleur d'un temple maçonnique en Italie - Temple d'une loge maçonnique maçonnique italienne. Les types de loge maçonnique - Les ateliers des trois premiers degrés (apprenti, compagnon et maître) sont appelés « loges maçonniques symboliques » ou « loges maçonniques bleues ». Ceux des grades complémentaires ou « supérieurs », appelés « hauts grades » dans certains rites, portent des titres spécifiques « loges maçonniques de perfection », « chapitres », « aréopages », « consistoires », mais restent toujours des « loges maçonniques » au sens général. loges maçonniques et grande loge maçonnique - Un ensemble de loges maçonniques de sensibilité apparentée et situées géographiquement dans le même État peuvent se regrouper en « Obédiences maçonniques », généralement appelées « grandes loges maçonniques » ou, plus rarement, « grands orients ». En se fédérant ainsi, les loges maçonniques regroupent leurs forces, notamment en ce qui concerne les questions matérielles (financement et gestion de leurs locaux), rituelles (harmonisation des cérémonies) et d'inter-visite (les membres d'une loge maçonnique peuvent habituellement fréquenter en visiteur toutes les autres loges maçonniques d'une même fédération). Ces regroupements « administratifs » n'ont pas pour fonction d'initier de nouveaux membres, l'Initiation étant du ressort exclusif des loges maçonniques qui composent l'Obédience . Hiérarchie - Au sein d'une loge maçonnique deux hiérarchies cohabitent. Celle des grades et celles des fonctions. Les grades maçonniques - Article détaillé : Grade maçonnique. 

Créteil est une ville de la banlieue sud-est de Paris, préfecture du département français du Val-de-Marne en région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Cristoliens. La ville est le siège d'un diocèse depuis 1966 et d'une académie depuis 1972. Au dernier recensement de 2013, Créteil comptait 89 989 habitants, ce qui en faisait la septième commune de la région Île-de-France et la deuxième plus peuplée du département après Vitry-sur-Seine (90 075 habitants). Petite ville au caractère champêtre jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, Créteil connaît une forte urbanisation à partir de 1955 avec la construction du quartier du Mont-Mesly par l'architecte Charles-Gustave Stoskopf, prélude à l'édification de nombreux autres. Créteil devient le chef-lieu du nouveau département du Val-de-Marne par un décret d'application de 19651 et bénéficie alors d'un programme d'urbanisme particulier baptisé « Nouveau Créteil » incluant tous les bâtiments administratifs incombant à son nouveau statut : hôpital Henri-Mondor, préfecture, hôtel de ville, palais de justice. La ville présente un patrimoine environnemental de qualité, notamment grâce à son lac de 42 hectares, au bord de Marne et au label « 4 fleurs » avec la mention « Grand Prix » obtenu au concours des villes et villages fleuris depuis 1984. Les communes limitrophes sont Maisons-Alfort et Alfortville à l'ouest, Saint-Maur-des-Fossés et Bonneuil-sur-Marne à l'est, Limeil-Brévannes, Valenton et Choisy-le-Roi au sud.

La ville de Créteil est desservie par les trois modes de transports suivants : métro, bus et RER.

Créteil est doté de quatre stations de la ligne 8 du métro de Paris : Préfecture (à proximité du centre commercial Créteil Soleil), Université (près de l'Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne, L'Échat (aux abords du Centre hospitalier universitaire Henri-Mondor) et Pointe du Lac (non loin du Stade Duvauchelle). Cette ligne de métro suit un axe est-ouest.

Neuf lignes de bus RATP, quatre de la STRAV et deux de la SETRA traversent la commune, sans compter le TVM (Trans-Val-de-Marne) et le 393 (TCSP Pompadour - Sucy-Bonneuil), deux lignes BHNS exploitées également par la RATP. Les bus circulant en ville sont propulsés au diester depuis 1994, puis au GNV (Gaz naturel pour véhicules). En 2016, le centre-bus de la RATP qui se situe sur la commune exploite environ 130 véhicules de ce type. La commune est desservie par le RER D au niveau de la gare de Créteil-Pompadour et par le RER A au niveau de la gare de Saint-Maur - Créteil (gare située sur le territoire de la ville de Saint-Maur-des-Fossés). Le TVM est interconnecté avec les deux gares.

Créteil abandonne son caractère champêtre après la Seconde Guerre mondiale. La population passe ainsi de 13 800 en 1954 à 30 654 en 1962. Le 1er janvier 1968, la ville devient préfecture du nouveau département du Val-de-Marne.

Le développement urbain de la commune constitue dès lors l'élément essentiel de l'histoire locale. L'urbanisation du Mont-Mesly débute en 1955. La première zone d'activité, celle des Petites-haies, est validée par le conseil municipal en 1964. Elle ouvre finalement ses portes le 10 juin 1970. Pierre Billotte, maire de 1965 à 1977, poursuit cette évolution, en s'appuyant sur les conseils de l'architecte Pierre Dufau, grand prix de Rome, urbaniste en chef du Nouveau Créteil. L'originalité du développement du Nouveau Créteil est qu'il s'appuie sur l'initiative privée, centrée autour de la Compagnie bancaire, alors que les autres villes nouvelles construites autour de Paris sont des opérations purement publiques. Pierre Billotte reçoit d'ailleurs la Grande médaille de l'urbanisme de l'Académie d'architecture en 1972. Cette urbanisation est toujours en cours avec la mise en chantier en 2006 d'un nouveau quartier entre le lac et Valenton : la Pointe du Lac. Parmi les bâtiments emblématiques de la ville, il convient de citer les fameux « Choux » (œuvre de l'architecte Grand Prix de Rome Gérard Grandval), sortis de terre entre 1969 et 1974 et l'hôtel de ville de Créteil aux formes architecturales symboliques de la modernité de la ville. Créteil compte 42 immeubles d'au moins 15 étages16 et une multitude de bâtiments plus modestes, de quatre à six étages principalement. Les quartiers anciens du nord-est de la commune sont toutefois préservés, conservant leur caractère pavillonnaire. Comme les autres villes nouvelles, Créteil va se voir dotée d'une Base de plein air et de loisirs, contiguë au parc départemental, elle s'étend sur 62 hectares dont les deux tiers en eau : le Lac de Créteil.

Même évolution en matière de transports avec l'ouverture de trois stations de métro (ligne 8) entre 1973 et 1974 : Créteil - L'Échat, Créteil - Université et Créteil - Préfecture. Une quatrième station, Pointe du Lac, a été inaugurée le 8 octobre 2011 pour desservir le stade Dominique-Duvauchelle et ses alentours. La voie express « Créteil - Bonneuil » est ouverte à la circulation le 9 septembre 1974. Dans la foulée de sa promotion au rang de préfecture, Créteil devient le siège d'un évêché catholique en 1966 puis d'une académie en 1972. L'Université ouvre ses portes en 1970. Un Centre hospitalier universitaire (CHU) de près de mille lits vient compléter le parc hospitalier : le CHU Henri-Mondor. Ces éléments ainsi qui les tribunaux de Créteil sont très structurants pour la visibilité médiatique de la ville. 

    Jumelages

  •     Kiryat-Yam (Israël) depuis 1978
  •     Les Abymes (France) depuis 1981
  •     Salzgitter (Allemagne) depuis 1982
  •     Falkirk (Écosse) depuis 1983
  •     Cotonou (Bénin) depuis 1986
  •     Mataró (Espagne) depuis 1991
  •     Playa (Cuba) (Cuba) depuis 2003
  •     Gyumri (Arménie) depuis 2009

 

Site web              http://www.ville-creteil.fr

Gentilé                Cristoliens

Population

municipale         89 989 hab. (2013)

Densité                7 873 hab./km2

Géographie

Coordonnées    48° 47' 28? Nord, 2° 27' 46? Est

Altitude               Min. 31 m – Max. 74 m

Superficie           11,43 km2