Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


FRANC-MAÇONNERIE ET COMPLOT

Commandez-le livre intégral dès maintenant

La littérature antimaçonnique doit être aussi abondante que celle vantant les bienfaits de l’Art. Depuis sa création, la Franc-maçonnerie alimente tous les fantasmes quant aux pouvoirs des Francs-maçons et de leur organisation. Pour vous en convaincre, je vous invite à visiter la page Wikipédia de l’antimaçonnisme[1]. Elle rapporte toutes les formes d’histoires concernant ce phénomène ancien de l’antimaçonnisme.

Le dernier livre en date sorti sur ce sujet est celui du journaliste belge bien connu, Jiri Pragman[2]. Le Frère écrivain fait depuis la sortie de son ouvrage exhaustif sur ce sujet, des conférences sur le thème de l’antimaçonnisme.

J’ai un avis plus mitigé sur ce fameux risque d’être égorgé ou pendu pour mon appartenance maçonnique. On peut répertorier tous les faits d’antimaçonnisme survenus depuis quatre siècles et écrire une encyclopédie complète. Cependant, imaginons bien qu’au-delà de quelques inscriptions sur les trottoirs du Grand Orient de France, ou encore, des deux ou trois Temples saccagés l’an dernier par quelques irresponsables qui s’imaginaient que les maçons y faisaient des réunions sataniques, concrètement, combien de Frères ou de Sœurs ont été attaqués physiquement ? Je suis certain que la violence dans les clubs de football est nettement supérieure. Je sais que la violence au sein des entreprises où la compétition fait rage n’est pas en reste non plus. Devons-nous alerter l’opinion publique et nous poser en victime pour autant ? Ma réponse est un non catégorique. Le meilleur moyen de traiter ce problème est justement de mieux communiquer et d’informer le plus possible sur les bienfaits de notre Art. Les effets à court terme seront nettement plus profitables pour tous, plutôt que de stigmatiser certaines communautés autours de méfaits, somme toute plutôt rares.

Donc, sans vouloir nier les quelques affaires qui se comptent sur les doigts d’une main, j’avoue que je pratique mon Art sans crainte d’être lapidé. Le complot est en effet une marotte pour certains obsessionnels, comme ce très fameux Morgan Priest[3] que je vous invite à aller apprécier sur sa Chaîne Youtube. Ce dernier prétend avoir été initié en Franc-maçonnerie et avoir ensuite été élevé au grade de Compagnon au sein de la Grande Loge Mixte de Memphis Misraïm. Selon lui, les Francs-maçons sont de dangereux satanistes. Il se trouve que je suis membre de cette Obédience. Nous avons vérifié dans les registres de nos effectifs passés. Depuis quatorze ans, nous n’avons jamais vu ce garçon. Il est l’exemple parfait de ces Cassandre qui prétendent informer le monde des méfaits des maçons. Il attaque de nombreuses communautés et une bonne dizaine de minutes sur sa chaîne finira de vous convaincre que son aspect gothique n’est pas seulement le reflet de son originalité, c’est aussi le signe d’un regret de ne pas avoir été compris par le public, comme le disait Charles Aznavour dans sa chanson « J'me voyais déjà ».

Pour tout vous dire, je fais une veille assidue sur les vidéos et autres sites antimaçonniques. J’aime écouter de temps à autre ce que nos détracteurs disent de nous. Je dois vous avouer que jusqu’à présent, je vois beaucoup de frustrés qui ont trouvé cette niche pour se faire connaître, à l’instar des Maurice Caillet[4], Pierre Gilbert[5], Bill Schnoebelen[6]… mais tout cela ne me semble ni sérieux, ni dangereux. Lorsque j’étais Apprenti, on me disait : « Tu verras, quand tu monteras en grade, c’est là que se trouvent ceux qui gouvernent, qui complotent dans l’arrière boutique ! » Le temps a passé. J’ai acquis les fameux grades. Pourtant, on ne m’a toujours pas convié à égorger des chats le vendredi soir, je n’ai toujours pas vu de sacrifice d’une vierge sur l’autel. Pas plus qu’on ne m’a convoqué à une réunion où nous devions envisager une éradication d’une partie de la population mondiale, grâce à la diffusion d’un poison mortel qui serait déversé par avion.

Non, je vous assure, ma pratique maçonnique est très tranquille et il m’arrive pourtant de sortir très tard après l’agape et pire… nous restons parfois deux heures sur le trottoir à discuter.

Commandez-le livre intégral dès maintenant


[1] Page Wikipédia sur la « Théories du complot maçonnique » : http://tinyurl.com/antimaconnisme

[2] « L'antimaçonnisme actuel » (2014)

[4] Maurice Caillet, né à Bordeaux le 24 septembre 1933. A l'âge de trente-cinq ans, il est initié à la Franc-maçonnerie au Grand Orient de France où il reste durant quinze ans, puis s'affilie à la Rose-Croix AMORC, et s'intéresse à la radiesthésie, à l'occultisme en général, ainsi qu'à la magie blanche. Puis il renie tout, devient anti-maçons au profit du renouveau charismatique.

[5] Le Dr. Pierre J. Gilbert est une sorte de cousin québécois de Maurice Caillet. Il fut professeur de YOGA et professeur des philosophies du Nouvel-Âge, qu’il dénonce maintenant depuis sa venue à Christ !

[6] William (Bill) Schnoebelen, né en 1949, est un écrivain évangéliste chrétien. Il est connu pour ses opinions anti-satanistes, anti-mormons, anti-wiccans et antimaçonniques, ayant lui-même, selon ses dires, fait partie de tous ces mouvements durant une partie de sa vie.