Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


Grand Prieuré des Gaules

Grand Prieuré des Gaules

Année de création: 2003

Nombre de Loges: 50

Effectifs: 1000

Structure Masculine

Commander le livre 


Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


Le Grand Prieuré des Gaules (GPDG) est une organisation maçonnique et chevaleresque issue du Grand Directoire des Gaules fondé le 23 mars 1935. Depuis le début des années 2000, le Grand Prieuré a complété sa dénomination officielle d'une double titulature :

- Ordre des francs-maçons chrétiens de France,

- Ordre des chevaliers maçons chrétiens de France.

Le Grand Prieuré des Gaules, déclaré en 1946 sous ce nom, est une institution maçonnique française héritière des IIe, IIIe et Ve Provinces des Directoires rectifiés du XVIIIe siècle (1773-1774). L'obédience tient ses origines du Grand Directoire des Gaules qui fut créé le 23 mars 1935 par les soins du Grand Prieuré indépendant d'Helvétie, et de par la volonté de francs-maçons du Grand Orient de France sous la conduite de Camille Savoire. Et ce, afin de réveiller entièrement et dans l'ensemble de ses différentes classes maçonniques et chevaleresques, le Régime écossais rectifié.

Le 24 octobre 1935, Camille Savoire créée officiellement la Grande Loge écossaise rectifiée. La fondation résulte d'une volonté d'indépendance, et en conformité avec l’esprit et la lettre du Code de 1778 stipulant qu’à des grands prieurés gérant les grades de l’ordre intérieur doit être adjoint une grande loge du régime. Ainsi, la Grande Loge du Régime écossais rectifié travailla en tant de puissance indépendante du régime jusqu'en 1958, date à laquelle elle se lia par une convention signée avec la Grande Loge nationale française.

De 1958 à 2000, soit pendant quarante-deux ans, le GPDG sera l'instance des hauts grades du Régime rectifié de la GLNF, n'admettant en son sein que des maçons réguliers.

Lors de son assemblée annuelle de la Saint-Michel, le 24 septembre 2011, le Grand Prieuré des Gaules a réveillé officiellement sa grande loge mise en sommeil en 1958, sous la dénomination de « Grande Loge réunie et rectifiée de France ».

Le Grand Prieuré des Gaules, organisation maçonnique et chevaleresque, a pour fondement la Foi en Dieu.

Ses membres professent la religion chrétienne et portent partout où ils se trouvent son message. Sa mission spirituelle est de permettre à l’Homme, par l’initiation maçonnique, de retrouver sa nature originelle divine par une réalisation personnelle maçonnique, puis chevaleresque.  L’Initiation maçonnique, par sa doctrine, par le travail symbolique et par la pratique quotidienne des vertus, procure à ceux qui la reçoivent les moyens de retrouver cette dimension divine primitive. La Voie chevaleresque fait de ceux qui s’y engagent des Chevaliers du Christ au service des hommes pour faire régner la justice.

La définition que le GPDG se donne en tant qu'obédience maçonnique initiatique et qu'il définit lui-même dans ses communications extérieures est « de permettre à l’Homme par l'initiation maçonnique de retrouver sa nature originelle divine par une réalisation personnelle maçonnique, puis chevaleresque ». Le GPDG est une juridiction exclusivement masculine qui annonce 1 000 membres, réparties dans une cinquantaine de loges.

Le GPDG est dirigé par un grand maître national assisté par un grand maître adjoint et conseillé par un conseil national (grand maître adjoint, grand chancelier, grand trésorier, grand aumônier, trois visiteurs nationaux, trois chefs d'ordre représentant les trois rites constitutifs).

Dès 2000, le GPDG a établi des relations fraternelles avec, entre autres, la Loge nationale française et le Grand Orient de France. Par la suite, le GPDG contribuera à la fondation du Grand Prieuré d'Hispanie.