Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


La Grande Loge Symbolique travaillant au Rite Ecossais Primitif

Grand Prieuré Ecossais Réformé et Rectifié d'Occitanie

Année de création: 1995

Nombre de Loges: 13

Effectifs: 170

Structure Masculine

Commander le livre 


Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 


La Grande Loge Symbolique travaillant au Rite Ecossais Primitif gère les loges pratiquant les trois premiers degrés du Rite Ecossais Primitif suivant les principes démocratiques traditionnels.

L'appartenance à la GLSREP n'impose aucun dogme au maçon du XXIème Siècle, chacun disposant de sa liberté absolue de conscience dans la pratique respectueuse d'un rite ancien. Cette Grande Loge trouve son origine dans la réunion des trois premières loges découlant d'essaimages conforment à l'ancienne tradition. Elle travaille sur le symbolisme, l'histoire, la rituelie comparée, et chaque année sur un sujet sociétal majeur.

Filiation:

La Loge mère pratique le Rite Ecossais Primitif sans discontinuité depuis le 20 Décembre 1991 sous l'impulsion de Robert Ambelain qui choisit lui-même son nomen le 4 Décembre 1991 "La Lumière Ecossaise". Nous suivons depuis ses prescriptions et nous attachons à conserver au rite sa pureté originelle, sous le couvert du F.: D.: Ar.:, membre de l'ordre interieur, qui fut, le 4/12/1994, nommé par Robert Ambelain et par le Grand conservateur du rite P.: L.:, G.:M.: du rite pour 5 ans (lettre manuscrite et patente). La GLSREP est la seule Grande Loge à pouvoir justifier d'une patente réguliere et légitime d'exercice du Rite Ecossais Primitif, en filiation directe de Robert Ambelain et de P.°.L.°. son successeur et seul Grand Conservateur du Rite, de l'ordre et plus. La GLSREP bénéficie d'une transmission dûment patentée de tous les grades et degrés du Rite et de l'Ordre et plus, des livrets de grades complets et des lettres de créances manuscrites confirmatives correspondantes, le tout authentifiant une traçabilité irréfragable.

Implications:

La GLSREP, membre du CLIPSAS (ONG reconnue par l'ONU) avec 90 autres Grandes Loges et contribue activement aux travaux mis à l'étude dans le cadre de la commission EcoSoc de l'ONU,

Nous participons aux travaux de l’Alliance Maçonnique Européenne (AME-EMA) avec 22 autres Grandes Loges.

La GLSREP s'insère dans la Franc Maçonnerie Universelle tout en conservant la spécificité historique de ses origines Stuartistes. Héritier des pratiques ritueliques des premières loges militaires, le REP intègre parfaitement les Grandes Constitutions d'Anderson et travaille sous couvert du GADLU. Nous reconnaissons tout maçon régulièrement initié et acceptons les accords inter-obédientiels (une vingtaine à ce jour).

Recherche:

La GLSREP publie chaque semestre les recherches symboliques et historiques de ses Loges dans la Revue Du Maçon (RDM). Un site est dédié à la recherche: www.ecossaisdesaintjean.org

Un Centre d'Etude en Rituelie Comparée permet la pratique d'autres rites dans le but d'études et recherches.

La GLSREP publie chaque année un rapport sur un thème sociétal majeur dans la revue: Contributions Sociétales des Loges.

Le Rite Ecossais Primitif comprend un certain nombre d'autres grades supérieurs, exercés dans le cadre de Chapitres et Ordre Intérieur.

À l’initiative de Robert Ambelain fut créé le 20 décembre 1991 la « Grande Loge du Rite écossais Primitif » ralliant à elle plusieurs loges, dont par exemple, « Les Écossais Fidèles » à l’Orient de Toulouse. Les années passant, Robert Ambelain perdit la maîtrise de la grande loge qu’il avait créée et celle-ci tomba plus ou moins en désuétude.

En 1997, à la suite du décès de Robert Ambelain, le rite s'est séparé en plusieurs branches et son héritage est controversé. À côté de plusieurs grandes loges travaillant au Rite écossais primitif, ce rite est pratiqué également au sein de la Grande Loge française du Rite écossais primitif, pour laquelle Robert Ambelain avait déposé à la Préfecture de Paris les statuts associatif en janvier 1991.

Depuis 2011, le rite est également pratiqué au sein de la Grande Loge symbolique travaillant au Rite écossais primitif.

Le Rite écossais primitif est un rite maçonnique. D'après l'ésotériste Robert Ambelain qui le « réveilla » en 1985, il s'agirait du rite utilisé par la loge Saint Jean d'Écosse de Marseille qui aurait été introduit en France à Saint-Germain-en-Laye dès 1688. Toutefois, comme il n'existe aucune preuve historique de l'existence d'un tel rite en France en 1688, ces affirmations demeurent controversées.

Selon Robert Ambelain, le Rite écossais primitif aurait été pratiqué par les loges militaires jacobites des régiments écossais et irlandais en exil, adeptes du roi Jacques II d'Angleterre Stuart. Ces loges militaires auraient ensuite essaimé suffisamment pour expliquer l'apparition en 1725 de l'« Ancienne et Très Honorable Société des Francs-Maçons dans le Royaume de France ». Leurs rituels seraient ensuite parvenus à Marseille en 1751 par l'intermédiaire de Georges Duvalmon fondateur de la loge Saint Jean d'Écosse de Marseille. Ils auraient également fortement inspiré le rite de la Stricte Observance templière et le Rite écossais rectifié. La devise du Rite écossais primitif est « Primigenius more majorem ».

C'est cette filiation que revendique l'actuel Rite écossais primitif « réveillé » en 1985 par Robert Ambelain.