Toutes les questions sur la Franc-maçonnerie que vous n'avez jamais osé poser !

Découvrez nos partenaires ci-dessous


Franc-maçonnerie à Digne-les-Bains

"Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes à Digne-les-Bains"

Commandez-le dès maintenant

...et recevez-le chez vous dans 48h 

Interviewé par Jacques Carletto


Une heure d'interview Vérité


Direct du 23/09/2015. Studios de BTLV.
Invité : Franck Fouqueray. 



Digne-les-Bains (prononcé (provençal : Dinha) est une commune française, chef-lieu du département des Alpes-de-Haute-Provence et située dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le nom de ses habitants est Dignois. Située en bordure des Préalpes de Digne, de part et d’autre de la Bléone, Digne-les-Bains est le chef-lieu du département des Alpes de Haute-Provence. Placée au centre géographique du département, cette ville abrite 16 844 habitants1, ce qui en fait l’une des plus petites préfectures de France par sa population. Le centre-ville se situe à 608 mètres d’altitude.

Digne est une ville essentiellement étendue dans la plaine formée par la vallée de la Bléone, étant donné que le relief qui l’entoure est très accidenté. La vieille ville est construite sur une colline située entre la Bléone et le torrent des Eaux-Chaudes, mais la ville s’est progressivement étendue dans les trois directions des vallées, en particulier vers l’aval. Sa situation géographique est assez remarquable, étant donné qu’elle se trouve au bord des Préalpes, sur le chevauchement qui porte son nom. Une partie de la ville est complètement enserrée dans la vallée de la Bléone, tandis que la ville s’étend largement sur les reliefs plus doux en aval. Avec l’annexion de communes voisines, surtout en aval, la ville s’étend sur plus de 8 km de longueur. Courbons (Corbo, cité au XIIIe siècle mais l’église est citée en 1180) est rattachée à Digne en 186225. Le prieuré Sainte-Eugénie, ancêtre de l’église paroissiale, relevait du chapitre de Digne24. Les Juifs installés ici y sont massacrés en 1335. Ses fortifications sont abattues par Lesdiguières au cours des guerres de religion (1590). Elle comptait 80 feux en 1315, 90 en 1471 et 507 habitants en 1765.

Les Dourbes (De Dorbas, citées en 10352) sont rattachées à Digne en 1974, sous forme de commune associée. Le village est situé sur une barre et une motte castrale est élevée au XIe siècle26. Il comptait 48 feux en 1315, 12 en 1471 et 249 habitants en 1765, 296 habitants en 1851, 62 en 1982. Gaubert (Galbertum, citée en 118024) est rattachée à Digne en 186228. L’église paroissiale relevait du chapitre de Digne, qui en percevait la dîme24. La place, ligueuse et défendue par Sautaire, est prise par Lavalette en 1591. Elle comptait 63 feux en 1315, 41 en 1471 et 456 habitants en 1765. Les Sieyes, ou Sieyes tout court (Lascieias, citée au XIIIe siècle29) est rattachée à Digne en 1862. Elle comptait 10 feux en 1315,  en 1471 et 307 habitants en 176529. Les deux prieurés, Sainte-Madeleine et Saint-Véran, relevaient du chapitre de Digne qui percevaient les dîmes. Durant la Révolution, ces quatre communes comptent chacune une société patriotique, toutes créées après la fin de 1792.

Site Web : http://www.mairie-dignelesbains.fr

Gentilé                Dignois

Population

municipale         16 512 hab. (2013)

Densité                141 hab./km2

Géographie

Coordonnées    44° 05' 36? Nord, 6° 14' 11? Est

Altitude               Min. 524 m – Max. 1 731 m

Superficie           117,07 km2